Lettre aux députés.

Posté par ADREF13 le 17 décembre 2010

                     Afin d’être encore  plus efficaces nous avons adressé une lettre à chacun des députés des Bouches du Rhône pour exposer les difficultés que nous rencontrons avec notre administration de tutelle.  Ce courrier a été repris par bon nombre de départements. Espérons que nos élus seront sensibles à nos demandes.

 

                     Je profite de l’occasion pour vous adresser au nom des membres du Conseil d’Administration de l’ADREF13 à toutes et tous, ainsi qu’à vos familles, d’excellentes fêtes de fin d’année.

                                                                 88, 73 Christian F6DHI.

                                        Voici le texte.

 

ADREF13 / ED13

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES RADIOAMATEURS

DES BOUCHES DU RHÔNE

Association reconnue d’utilité publique

Affiliée au REF-Union (Réseau des Emetteurs Français – Union Française des Radioamateurs)

Etablissement Départemental du REF-Union pour les Bouches du Rhône

 

Marseille le 15 Décembre 2010

 

Objet : motion des radioamateurs du département des Bouches du Rhône.Madame, Monsieur le député-e,

Des catastrophes en France et dans le monde, rappellent souvent le rôle social des Radioamateurs.

 

Qui sont-ils ? Plus de trois millions dans le monde, moins de 15000 en France. Des bénévoles qui sont aussi bien à la pointe de la technologie qu’au service de la Nation en mettant leurs compétences au service de la Sécurité Civile. Je vous invite à parcourir notre plaquette jointe pour plus de détails.

 

Alors que nous assistons dans notre pays à une lente désaffection des carrières scientifiques de la part des jeunes générations, le développement et la promotion de nos activités peuvent susciter des vocations pour des métiers de l’électronique, et pour partie participer au développement économique de la France.

 

Malheureusement notre Administration de tutelle fait de nous des citoyens Européens de seconde zone : en effet, l’écart entre les droits accordés aux radioamateurs en France et ceux des autres pays de l’Union Européenne ne cesse de croître.

 

Comment pouvons-nous justifier que, contrairement à une majorité des pays de l’UE, à cause d’un retard dans notre législation nous n’ayons pas droit, comme eux, à :

 

  • L’interconnexion des réseaux radioamateur avec Internet
  •  

  • L’utilisation de modes de transmission numériques
  •  

  • L’attribution de la bande 50 MHz sur la totalité du territoire avec une puissance de 100 watts
  •  

  • L’extension de la bande des 160 mètres
  •  

  • L’attribution de la bande 70 MHz
  •  

  • L’attribution de la bande des 5 MHz

 

La conséquence grave de cette non harmonisation de la règlementation française, du refus de notre Administration de la faire évoluer, représente un lourd handicap pour intéresser des jeunes à nos activités. Pour preuve la baisse constante du nombre de radioamateurs en France, voyez le tableau comparatif ci-après :

 

 

Pays

Nombre de
radioamateurs

Année des
données

Japon

1 296 059

1999

États-Unis

682 500

2009

Allemagne

75 262

2007

Espagne

58 700

1999

Royaume-Uni

71 250

2009

Italie

30 000

1993

France

14 990

2010

 

Tuer le mouvement Radioamateur français c’est priver la Nation de l’une de ses richesses, c’est bafouer le principe de solidarité et de fraternité entre les États européens.

 

Ce sont les points sur lesquels je tenais à attirer votre attention.

 

Voici ce que nous attendons de vous, qui votez les lois et les règlements :

 

Intervenez auprès de Mr le Premier Ministre et de Monsieur le Ministre de l’Industrie en vue de faire modifier les textes qui règlementent le radioamateurisme en France afin que les radioamateurs français soient égaux vis-à-vis de leurs grands voisins européens.

 

Soyez notre tuteur et non notre liquidateur. A terme, les retombées socio-économiques de ces propositions, dans le domaine de l’apprentissage, de l’emploi dans le secteur de l’électronique, du loisir éducatif des jeunes, seront positives.

 

Je vous remercie sincèrement par avance de votre précieuse et diligente intervention.

Dans un souci d’efficacité, je vous informe que j’ai transmis un exemplaire de la présente au Responsable de votre groupe parlementaire.

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le député, l’expression de ma parfaite considération.

 

 

 

Le Président de l’Établissement Départemental des Bouches du Rhône du REF-Union

 

 

Christian BERARD

8 Réponses à “Lettre aux députés.”

  1. frank dit :

    Vous n’avez pas oublié les radioamateurs novices Francais ?

  2. Yves TOULARASTEL dit :

    Pourquoi les anciens radio professionnels, tels que les officiers radio de la marine marchande doivent passer un examen théorique (mais ou il n’y a pas d’examen pratique? devant des examinateurs incapables de lire le Morse ou de faire une soudure convenable……….

    Il y a b^p d’anciens radios qui sont près a vous rejoindre, ne serait-ce que par gout pour la manipulite.
    73, 88 et Bloavez Mad pour 2011

  3. Patrick dep 30 dit :

    Bonjour Christian

    Merci pour ce courrier qui j’espere ne resteras pas lettre morte comme bon nombres d’ ancien courrier fait par d’ autre
    en leur temps.
    Pour rejoindre pour le moment les commentaires de Franck et Yves, faut de la SOLIDARITE entre nous DEJA et il en manque pas mal les NOVICES ce pose des question et des ANCIENS on des réponse HI ,arrêtons le nombrilisme ambiant
    et de ce dénigré en permanence des qu’ un OM ne pense pas comme nous communiquons ce qui et très difficile aussi
    gardons Espoir .
    Amitiés a tous et de la santé il en faut HI pour 2011.
    Patrick R dep: 30

  4. SIMON, Joani dit :

    Bonjour
    comme tous mes camarades radioamateurs, je suis bien obligé de constater que par rapport aux autres pays de l’U.E. nous sommes à la ramasse. Rien ou peu est fait en notre faveur, alors que nous formons ensemble un creuset de connaissances et de pratiques pour nos jeunes français, mais encore faudrait il qu’ils sachent que nous existons.
    Pourquoi ne pas envisager des visites dans les classes où faire part de notre passion et susciter des vocations. Certains établissements le font, comme à
    Rueil-Malmaison 92 où des jeunes élèves ont pu entrer en contact avec la station orbitale ISS.
    Eu égard au fait que notre nombre décroit sans cesse nous sommes en voie de disparition, alors que nous sommes en mesure dans certaines circonstances de rendre des services inestimables au pays, et à la nation.
    Alors de grâce penchez vous sur nous un peu et réfléchissez à ce qu’il est encore possible de faire pour nous sauver.
    Par contre, militaire retraité après 36 années, ayant été opérateur radio en Gie je puis dire qu’autoriser la bande des 70 mhz ne me parait pas la bonne idée eu égard au fait que sur 74 mhz + ou – quelques mhz il y a un réseau numérique militaire toujours actif.
    Et j’ajoute que j’adhère totalement aux propos de Yves TOULARASTEL, en effet les radios de la marine sont considérés par tous comme les meilleurs graphistes, eux devraient pouvoir accéder à un indicatif sans examen.
    Bonne année à tous
    Joani F5MSF (R.A du Pas de Calais 62)

  5. René F5JPT dit :

    Il n’est , hélas , pas fait mention de toutes les Associations Départementales des RadioAmateurs au service de la Sécurité Civile ( A.D.R.A.S.E.C ) regroupées en Fédération nationale qui , en liaison avec les autorités préfectorales, sont vigilantes et perticipent notamment à la recherche – en « éclaireurs » – des balises des avions en difficulté ou accidentés Voilà qui est fait…
    René ADRASEC 62 depuis plus de 25 ans !

  6. Laurent Gougeon dit :

    Bonjour à tous et à toutes. Je parcours aujourd’hui ce site et je constate que la mobilisation se développe à tous les niveaux. Il y a encore un travail important à faire. Que le nombre de radioamateurs titulaires d’une licence soit en baisse, nul ne le niera mais encore faudrait-il s’interroger sur las causes réelles de cette baisse.
    La « population vieillissante n’en est qu’un des éléments. Il y a quelques semaines, j’étais en contact sur Skype avec des amis radioamateurs qui me faisaient part du coté « choquant » de l’expression « amateurs radio » qui qualifie ceux qui comme moi ne sont ni radioamateur ni cibiste mais qui passionnés de radiocommunications trafiquent sur le 11 mètres (entre 27.400 et 27.990) ou sur la VHF (146.000 à 147.000) ou sur l’UHF bande PMR avec plus des 500 mw autorisées.

    Je cite: « nous partageons la même passion vous êtes donc des radioamateur à part entière mais sans autorisation d’émettre, ne vous dévalorisez pas. »

    L’OM qui s’exprimait ainsi possède sa licence depuis quelques décennies et bien d’autres approuvent cela.

    Beaucoup de radioamateurs ont fait leurs débuts sur 11 mètres, certains n’ont pas passé la licence, d’autres ne l’ont pas obtenue.

    J’ai échangé des mails avec le service juridique du REF avec Jean TK8GZ. Je me permets de reproduire ici l’essentiel de cet échange:

    je cite:
    « J’ai bien pris connaissance de votre mail et de son contenu et de la
    réflexion sur l’état actuel de la législation concernant les « Amateurs
    Radio » qui ont en commun avec les radioamateurs la passion de la
    radio-communication sous toutes ces formes.

    Faire évoluer la législation est également une des préoccupations de notre
    association dans le cadre de la réglementation nationale et Internationale
    basée sur le Règlement des radiocommunications de l’Union internationale des
    télécommunications, qui défini le service d’amateur comme un « service de
    radiocommunication ayant pour objet l’instruction individuelle, l’intercommunication
    et les études techniques, effectué par des amateurs, c’est-à-dire par des
    personnes dûment autorisées, s’intéressant à la technique de la
    radioélectricité à titre uniquement personnel et sans intérêt pécuniaire ».

    Faire accéder à ce statut le plus grand nombre est également une de nos
    préoccupations, car avec une population de radioamateurs hélas vieillissante
    nous arrivons tout juste a maintenir nos effectifs et ce fut l’objet de la
    classe F0 (classe dite novice) qui demande peut-être a être mieux définie,
    au sein du REF-Union nous avons des commissions (groupes de travail) que ce
    soit pour la formation ou la promotion qui ne manquerons pas d’être
    intéressés par vos études et propositions.

    Vous avez envoyé votre mails au service juridique et ne peut répondre pour
    le Président a qui je transferts celui-ci car il ne semble pas en avoir eu
    connaissance, il ne manquera pas de vous apporter une réponse plus
    officielle de notre association. »
    Fin de citation

    Voici ma réponse.
    Je cite:
    « Nous prenons bonne note des informations que vous me transmettez et dont nous avions connaissance par des amis radioamateurs. Il va sans dire que la tache est difficile à tous les niveaux. Les radioamateurs de demain seront bien souvent issus des amateurs radio d’aujourd’hui comme c’est déjà le cas depuis quelques années.

    Ne pensez-vous pas que pour ces études et réfections il serait bon d’y associer également les amateurs radio, même à titre consultatif ; car ils sont quelque part très concernés.

    Tous ne passeront probablement pas de licence pour diverses raisons mais nous avons également le sentiment que la création d’une bande partagée entre radioamateurs et amateurs radio devrait également être étudiée afin de permettre de développer le coté pédagogique.
    En effet nous regrettons de n’entendre que très rarement des QSO techniques sur les bandes amateurs. Ils se font de plus en plus rares. Lorsque nous écoutons ceux-ci nous sommes parfois même complètement dépassés techniquement et sans aucune possibilité d’interroger éventuellement les érudits. C’est dommage!!!

    Comme vous le dites très justement, nous partageons la même passion et nous utilisons de plus en plus souvent les mêmes matériels.
    Autant de bonnes raisons pour qu’un rapprochement et en tous cas un dialogue soit possible vu la situation.

    30 ans se sont écoulés depuis la libéralisation de la Citizen Band. Il y a eu des hauts et des bas à tous niveaux mais je crois que le plus important à en retenir c’est qu’aujourd’hui avec la législation qui est la sienne, la citizen band est arrivée à une certaine maturité. Le cadre de li doit également évoluer afin d’autoriser dans des conditions bien définies l’utilisation de relais et de répéteurs.

    Ce que j’en retiendrai, c’est qu’un certain nombre d’adeptes de celle-ci ont développé une réelle passion pour la radio de loisirs.
    Certain ont réussi à obtenir des licences RA ; d’autres s’expriment sur le 11 mètres dans la partie non citizen bande c’est-à-dire au-delà des 40 canaux homologués entre 27.400 et 28 Mhz.

    Sauf quelques très rares exceptions je dois dire que le trafic que l’on peut y entendre est réellement de qualité. Les DX’eurs s’en donnent à « cœur-joie » même si ces derniers temps la propagation n’y est pas vraiment favorable. J’ai moi-même pu effectuer d’excellents DX ces dernières semaines avec le Brésil, l’Indonésie, la Thaïlande et l’Australie pour n’en citer que quelques-uns.

    Ces contacts ont été réalisés avec une antenne HB9CV 2elements située à 12 mètres du sol et avec une puissance HF n’excédant jamais 100 watts.
    Je pratique la télégraphie à l’oreille, ainsi que des émissions en SSTV et en DRM. Le coté électronique de la partie technique ne m’intéresse que très peu et ce n’est pas « ma tasse de thé ». Je ne suis pas le seul dans ce cas mais est-ce que cela fait de moi un « mauvais opérateur » ou quelqu’un qui doit obligatoirement maitriser la loi d’ohm pour pouvoir accéder à d’autres bandes?

    Qui aurait imaginé il y a seulement 35 ans que les titulaires d’une licence F1 aurait un jour accès à ces mêmes bandes ?!
    Qui aurait pu imaginer un opérateur trafiquant sur 14Mhz avec une licence et incapable de décoder seul la télégraphie.

    Notre monde bouge, change et évolue. Il faut que les mentalités le fassent également avec un peu plus de réactivité. Notre époque est celle de la communication à tous niveaux. Ne passons pas à coté d’un élargissement indispensable des règles sous peine de disparaitre petit à petit. Les querelles de clochers et les divergences doivent s’estomper à tous les nivaux pour tous les protagonistes afin qu’à travers une « vulgarisation » et des actions pédagogiques bien menées nous puissions encore expliquer ce qu’est « avoir l’esprit OM » quelques soient les bandes ou nous sommes actifs.

    L’étiquette de pirate des ondes doit disparaitre du dos des amateurs radio et l’orgueil de certain doit faire place ; même si c’est difficile pour certain à la politique de la main tendue.

    Si vous me le permettez, cher ami Jean, je vous présentes mes 73 les plus sincères en souhaitant un jour pouvoir vous rencontrer sur l’air ou de visu.
    Très cordialement, Laurent Gougeon
    Fin de citation.

    IL apparait que nos préoccupations sont très proches à quelques nuances près.
    Cependant, je pense que l’assouplissement de l’obtention des licences doit etre très sérieusement envisagé.

    Fort de l’ensemble de ces préoccupation et pour finir voici le communiqué que nous diffusons actuellement:

    « Voici un communiqué que nous diffusons largement actuellement et qui ne
    > manquera pas de faire couler « un peu » d’encre.
    >
    > Que personne ne se méprenne sur cette action. Il n’est en aucune façon
    > dans mes intentions de faire du prosélytisme pour le groupe auquel
    > j’appartiens ! Simplement nous interpellons tous ceux qui passionnés par
    > la radio se sentent concernés par le devenir de la radio de loisirs!
    > Tout d’abord je tiens au nom du groupe à vous souhaiter nos meilleurs vœux
    > pour l’année 2011
    > 1ère Newsletter2011 du New Earth International Radio DX Group
    > Le groupe NE est un vieux groupe fondé en 1989 et qui avait quasiment
    > disparu depuis quelques années. A la demande d’amis, j’ai donc accepté de
    > redonner vie à ce groupe. Bien que l’association d’origine existe toujours
    > officiellement avec presque le même nom, celle-ci n’a plus d’activité.
    > Nous avons donc déposé de nouveaux statuts en préfecture afin de
    > simplifier ce redémarrage.
    > Ayant été désigné Président, je reprends donc en main le flambeau. Il ne
    > s’agit nullement pour nous de recréer un groupe pour faire un groupe radio
    > de plus car il en existe beaucoup et de très sérieux, mais au contraire
    > par notre association apporter un « sang nouveau » et réveiller si besoin
    > était le dynamisme de tout ceux qui veulent évoluer dans le bon sens.
    > L’un des objectifs que nous nous sommes fixé au travers de notre
    > association, est de faire « bouger » la situation des « Amateurs Radio »
    > auprès des autorités de tutelle. J’avais été « en son temps » il y a près
    > de 40 ans l’un des très nombreux artisans de la Libéralisation de la
    > Citizen Band en participant très activement à l’obtention de
    > l’autorisation officielle de celle-ci.
    > 30 ans après il est temps de redonner « un grand coup de pied dans la
    > taupinière » de l’émission-réception au niveau des « amateurs radio »
    >
    > Ni Cibistes, ni Radioamateurs, il est temps de faire évoluer notre statut
    > afin d’obtenir l’officialisation de notre hobby et d’effacer cette
    > caricature de « pirates de la radio » que l’on veut nous fait porter
    > depuis trop longtemps.
    >
    > Nous travaillons actuellement sur ce thème. Lorsque notre réflexion sera
    > plus avancée nous contacterons l’ensemble des groupes concernés afin de
    > travailler à l’élaboration d’un « moratoire » qui devra déboucher sur un
    > ensemble de mesures présentables aux autorités concernées…
    > Vaste programme qui me vaut déjà bien des remarques mais qui ne demande
    > qu’à être développé. Si l’immobilisme avait été de mise, la Citizen band
    > n’aurait peut-être probablement pas vu le jour.
    > Actuellement nous trafiquons dans pratiquement tous les modes de
    > modulations, Phonie, CW, SSTV, DRM, Packet, RTTY,PSK etc.
    > Nous utilisons la bande des 11 mètres et nous avons vu s’ouvrir il y a
    > quelques années les fréquences PMR et LPD sur des portions de bande UHF.
    > Nonobstant le fait que l’informatique se soit fortement démocratisée et
    > que pratiquement tous les foyers français soient maintenant équipés au
    > moins d’un ordinateur ceux-ci sont également entrés dans nos stations
    > radio. Des transmissions numériques aux relais via la radio et internet,
    > plus aucunes barrières techniques ne nous empêchent de communiquer.
    > Il est de notoriété et nul ne pourra dire le contraire que nos amis
    > radioamateurs sont de moins en moins nombreux et que leurs rangs se
    > clair-sèment. Plusieurs raisons à cela mais l’une des principales est le
    > fait de licences d’émissions qui ne sont plus adaptées.
    > Licence novice F0 mal développée quant à son programme et autres licences
    > dont le niveau technique certes très intéressant ne permet plus à grand
    > nombre de personnes d’espérer un jour l’obtenir et utiliser les bandes
    > décamétriques.
    > La technique et la technologie qui ont permis l’amélioration incontestable
    > de nos matériels et de nos logiciels et ordinateurs n’est plus à la portée
    > de simples amateurs. Qui aujourd’hui en dehors de professionnels serait en
    > mesure de pouvoir dépanner lui-même son transceiver ou son « Pocket » VHF
    > ou UHF. Les circuits imprimés multicouches, la miniaturisation, le cout
    > des appareils de mesures nécessaires, par exemple, rendraient prohibitifs
    > les possibilités de se dépanner soi-même sauf à de rares exceptions?!
    > Il est vrai qu’une minorité en est tout à fait capable et nous ne pouvons
    > que les admirer et les en féliciter mais si l’obtention d’une licence
    > pouvant nous permettre d’accéder à d’autres bandes exige un minimum de
    > connaissances contrôlées celles-ci ne doivent pas être une entrave à un
    > développement harmonieux de l’émission d’amateurs sous peine de voir bon
    > nombre de bandes radio désertées ou pire encore ; restreintes ou
    > supprimées. Je ne m’étendrai pas plus aujourd’hui sur l’ensemble des
    > motivations et arguments qui nous amènent à ces réflexions mais soyez
    > assurés que nous travaillons pour tous en ce sens.
    > Lorsque nous serons plus avancés dans nos analyses, nous nous
    > rapprocherons de l’ensemble des parties concernées pour élargir les
    > débats.
    > D’ores et déjà vos réflexions, remarques et analyses sont les bienvenues
    > et nous vous invitons à nous en faire part sans plus tarder.
    > Pour être informés de l’évolution de notre travail, nous vous invitons à
    > vous inscrire à notre « newsletter » sur notre site
    > Bien amicalement, pour le groupe, 14NE004 Laurent
    > Président du New Earth International Radio DX Group
    > Site officiel : http://www.new-earth-international-dx-group.org
    > Contact : newearth.international@gmail.com
    > PS : Merci de diffuse massivement ce communiqué autour de vous et si
    > possible de l’insérer sur votre site web. »

    Je vous prie d’excuser la longueur de mon intervention, mais cela m’a semblé important de m’exprimer ainsi.
    Nous envisageons un débat élargi à l’ensemble de groupes concernés et cela ne peut qu’aller dans le sens de ce que j’ai pu lire ici.
    Bien amicalement
    Laurent

  7. Christian dit :

    Bonsoir et merci à tous ceux qui ont apporté une contribution à cet article. Je précise que j’ai répondu individuellement à chacun.

    Je rappellerai que le but initial de ce courrier est d’essayer de « faire bouger les lignes » dans ce dossier qui nous paraît bloqué. Il n’a rien d’exhaustif et il y aurait sans doute beaucoup à dire.

    73/88 Christian F6DHI, président de l’ADREF13.

  8. Frank dit :

    185 sénateurs et 361 députés (59 départements soit 62% des om connus)ont ete contactes au dimanche 13 fevrier.
    http://f6hqy.com/?p=533

Laisser un commentaire

 

MONTEURS |
Apokalypsy na Fanambarana (... |
TR 119 ST NAZAIRE - LA BAULE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kanentelos N°2
| REGIONAL SNPL F ALPA
| Association Kouli Kana